Derniers kilomètres avant l’Autriche (19)

Du 31 août au 4 Septembre 2019

Il est temps de quitter la chaleureuse et vivante maison de la famille de Monika et Heiner pour l’Autriche, sans point de chute précis pour le moment.

Nous avons quand même profité d’un aller retour dans la ville d’Ulm sur notre tandem allégé de ses sacoches pour admirer la ville d’en haut du clocher de la cathédrale, expérience mytique dans la région.

Ulm et sont immense cathédrale

Cette fois le vélo est chargé et nous quittons Dietenheim en milieu d’après-midi en direction de Munich. Après une courte remise en jambe et quelques coulemelles trouvées en route, nous bivouaquons sur le promontoir d’une chapelle avec la vue sur une usine industrielle laitière. L’orage gronde au loin…

Elle sont belles les coulemelles !
Et un cimetière de plus pour faire le plein d’eau !
Maïs à droite, Silphium à gauche…

Nous traversons la campagne Allemande, celle des énormes méthaniseurs et du maïs cultivé pour les approvisionner. Depuis 3-4 ans, une nouvelle “culture énergétique”, Silphium perfoliatum a fait sont apparition entre les champs de maïs. Cette haute asteracée vivace à fleurs jaunes ressemblant à de petits tournesols possède tout pour attirer la sympathie des voisins et même les abeilles en rafoles. Malgré les apparences, ces champs remplis de fleurs jaunes qui alimentent les méthaniseurs nous semblent être le reflet d’un système agricole fou qui s’empêtre dans un penchant industriel. (Plus d’infos dans cet article pas si récent sur le sujet).

Usine de méthanisation

Un peu de tristesse à chaque nouveau dôme qui pointe au-dessus des champs de maïs et de ces immenses tas d’ensilages qui seront directement insérés dans les digesteurs sans même avoir vu une vache.

Nous continuons vers Munich et la grisaille nous rattrape, nous campons un peu avant la ville. Nous visitons le centre en journée et reprenons la route juste avant la nuit. Nous sommes marqués par l’étendue des zones périurbaines qui entourent le centre et qui, traversées en vélo, paraissent interminables.

On se sent un peu perdu au milieu de tous ces touristes après nos nuits dans les bois…
Fraîche toilette et lessive

Après 2 journées grises et un peu humides, nous retrouvons enfin le soleil, nous suivons une rivière pendant un bon moment puis nous arrivons vers les lacs de Atersee et Chiemsee avec aussi les prémices des reliefs alpins !

Magnifique lac de Chiemsee
Elle est chaude !

Nous suivons un itinéraire le long du lac, les vacances ne sont pas terminées et nous croisons beaucoup de vélos, une suite presque continue de “ding ding” “hallo” et “Danke”. Parfois on s’arrête 5 minutes pour discuter avec certains intrigués par notre monture, puis on reprend notre manège autour du lac “Ding ding”.

L’Autriche approche

Et nous quittons l’Allemagne après 880 km parcourus et rentrons en Autriche par la banlieue de Salzbourg. Il y a un peu de fatigue dans l’air. Nous connaissons maintenant notre prochaine destination qui se trouve au sud-est de l’Autriche. Mais il nous reste un peu de temps alors nous passerons par Vienne et Bratislava, la suite dans le prochain article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 1 =