A petits pas…

Du 6 au 9 avril 2019

Carte du parcours (nord vers le sud).

Nous quittons le Trièves en espérant se remettre à pédaler pour quelques centaines de kilomètres, les premiers tours de pédale, direction les Hautes-Alpes, nous font reprendre des routes parcourues en sens inverse, les montées se transforment en belles descente !

Après quelques centaines de mètres de dénivelé, un certain genou gauche faiblit de nouveau… la tendinite est toujours là et les plans sont encore à revoir.

Comme un jour gris

Le ciel s’assombrit et la pluie finit par arriver en fin de journée. Nous adaptons notre attirail, et finissons par trouver une vieille ferme où nous plantons la tente au sec, dans l’ancienne étable voutée.

Rainy style
Bivouac 4 étoiles sous étable voutée

La nuit nous semble un peu fraiche et effectivement, au petit matin, les sapins sont couverts de neige juste 100m plus haut dans la forêt. Devant la grange, la pluie faiblit enfin.

Au pied du Dévoluy

La journée est grise et hivernale sur ces petites routes montagneuses entre Dévoluy et Valgaudemar. Nous pédalons peu et nous traversons des villages quasi déserts pour contourner le lac du Sautet sans prendre la nationale. Nous plantons la tente sous le village de Lesdiguières avec le soleil qui pointe son nez avant d’aller se coucher.

La suite s’organise ! Nous avons rendez-vous dans 2 jours chez une productrice de plantes aromatiques du côté du lac de Serre-Ponçon à 60 Km d’ici.

Bivouac avant démontage
Face aux écrins

Le lendemain, nous partons en direction de Gap et passons le col de Manse. Le soleil est là et se reflète sur la neige qui couvre encore les champs, puis la descente sur Gap est rapide… très rapide, nous perdons 600m d’altitude en quelques kilomètres.

Col de Manse, 1263m.
Eau fraiche plus soleil = Combo « Pique-nique-douche-lessive »

A Gap, rendez-vous chez un médecin du sport pour la tendinite, puis ravitaillement. Dans le magasin bio, un gars nous accoste un peu pressé et nous propose de venir manger et dormir chez lui le soir. Surprise bien appréciable ! Eloi et Marguerite, qui nous accueillent ce soir, sont des voyageurs tandémistes accomplis, ils ont déjà traversé l’Amérique il y a quelques années.

Autre drôle de hasard, Eloi a aussi eu de nombreux problèmes de tendinite au genou et il est médecin ! La journée aura donc été riche en conseils pour un genou bien enflammé.

Le lendemain est rapide mais pas très agréable, nous prenons au plus court par la nationale entre Gap et les Crots. Que de bruit, et de voitures qui passent qui doublent sans un écart ! Heureusement, le ciel est bleu et les montagnes sont belles, puis c’est un lac bleu-ciel et à moitié plein qui nous arrive sous les yeux, Serre-Ponçon !

Le lac de Serre-Ponçon
Et une tendinite qui n’en finit pas…

A retenir de ces 4 jours et seulement 160 km parcourus, une tendinite qui pète le feu, de longues montées au pas, et de nouvelles découvertes qui s’annoncent dans les Hautes-Alpes !

By Coco.

2 response to "A petits pas…"

  1. By: Jean-François et Françoise Posted: 2 juin 2019

    Coucou les cyclistes !
    Les paysages sont magnifiques. Vous êtes bien emmitouflés. A Toulouse nous avons allègrement dépassé les 30°. Ce n’est pas non plus une température souhaitable pour se déplacer à deux roues.
    L’étable voutée est remarquable ! Bisous

  2. By: Pierre THEVENIN Posted: 3 juin 2019

    Belle aventure. Bon courage à vous deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − six =